Comment choisir une chaise de bureau confortable ?

Par défaut

La façon la plus confortable de travailler, à la maison comme au bureau, est très certainement de pouvoir s’assoir. Pourtant, nous sommes faits pour vivre debout ! La position assise prolongée n’est pas naturelle pour notre corps. Elle peut l’endommager de mille manières, si le type de siège choisi pour les heures de travail en position assise n’est pas de bonne qualité, et adapté à notre morphologie. De plus le mobilier d’entreprise fait parti de ce qui rend un environnement de travail agréable. Cela vaut largement la peine de prendre quelques instants pour choisir le bon fauteuil

siège

Position assise au bureau : la vigilance s’impose

Il faut faire attention à sa position assise au bureau. Une mauvaise position assise peut insidieusement endommager notre colonne vertébrale, nos cervicales, et tout l’appareil lombaire. C’est aussi notre circulation sanguine dans les jambes, notre vue ou nos capacités de concentration qui peuvent pâtir d’une mauvaise position assise au bureau. C’est notre santé qui est en jeu.
L’inclinaison du dossier doit soutenir le bassin et la courbure lombaire. Le mieux est d’être assis au fond du siège et de bien caler son dos contre le dossier de la chaise ou du fauteuil, en respectant une distance œil-écran de plus de 40 cm. Les avant-bras doivent former, au niveau de la table de travail, un angle à 90 degrés. Des accoudoirs, réglables ou non, vont permettre de les reposer régulièrement, mais aussi de détendre tous les muscles du haut du corps.
Très important, le corps en position assise doit pouvoir adopter une posture dynamique. Cette mobilité aura pour effets bénéfiques de limiter les tensions musculaires et de favoriser la circulation sanguine. Un fauteuil qui permet de se pencher un peu vers l’arrière empêche qu’il y ait trop de pression sur les disques intervertébraux de notre colonne vertébrale. Alors pour éviter des douleurs dorsales chroniques, choisissez un fauteuil ergonomique à dossier haut. Muni d’un appui tête, c’est le confort optimal.
L’inclinaison de la base du fauteuil est elle aussi importante. L’assise du siège doit être légèrement inclinée vers le bas, pour permettre une bonne circulation sanguine dans les jambes. Munie d’amortisseurs, elle garantira aussi un bon maintien des vertèbres.
Certaines chaises de bureau ont un mécanisme basculant centré, qui permet d’incliner en arrière le dossier, tout en maintenant une assise confortable. Cela permet au corps de se reposer. D’autres ont un mécanisme basculant décalé, pour pouvoir régler le dossier sans bouger l’assise : le dispositif est encore plus ajustable. Il offre un confort supplémentaire, dédié au bassin et aux jambes. Le nec plus ultra, en matière de confort et d’adaptation aux mouvements du corps, est sans doute le fauteuil à mécanisme synchrone, qui arrive à suivre tous les mouvements du corps immédiatement. Ce sont non seulement le dossier, mais l’assise de la chaise, qui se coordonnent parfaitement avec tous les mouvements du corps.
Dans tous les cas, les pieds doivent pouvoir reposer à plat, sur le sol ou éventuellement sur un repose pieds, et la distance entre le bureau et les genoux doit être d’environ 10 cm. Alors misez sur un fauteuil à roulettes et réglable en hauteur, votre corps vous dira merci à la fin de la journée. Accessoirement, un piétement tripode sera bien stable, pour une chaise de bureau. Des sièges à 4, ou à 5 pieds et plus, existent aussi.

A chaque morphologie sa chaise de bureau

La taille de l’utilisateur est bien entendu importante, car le haut de l’assise du fauteuil doit être situé en dessous des genoux. De là l’intérêt de disposer d’un fauteuil à assise réglable sur la hauteur.
Choisir un dossier large et mou, pour un fauteuil de bureau, serait une fausse bonne idée. Le dossier d’un siège de bureau doit encadrer et envelopper le dos de son utilisateur. Il faut donc prendre en compte sa morphologie. Un dossier doit être enveloppant, et peut être assez étroit.
Les meilleurs modèles de fauteuils de bureau ont un système anti-retour du dossier, réglable en fonction du poids de l’utilisateur. Ils disposent aussi d’accoudoirs réglables et de diverses largeurs, pour trouver la meilleure position antifatigue pour les avant-bras.

fauteuil

Tenez compte du temps passé sur votre chaise

Toujours avec l’objectif d’obtenir un maximum de confort en position assise au bureau, il y a un autre élément à prendre en compte, c’est le temps. Vous devez vous demander combien de temps vous allez passer en moyenne, quotidiennement, sur votre chaise de bureau. Le temps que vous passez sur votre chaise de bureau va impacter votre degré de fatigue et les qualités requises du fauteuil.
Si vous utilisez votre chaise de bureau moins de 4 heures par jour, une qualité standard suffira pour vous assurer un bon confort. Une assise de siège réglable en hauteur est toujours souhaitable, mais le dossier pourra être fixe.
Pour une utilisation intensive, c’est-à-dire durant plus de 7 heures, il vous faudra un siège ergonomique de grande qualité, si possible doté d’un mécanisme synchrone, au diapason de tous les mouvements du corps. Votre fauteuil sera capable de réduire les tensions dorsales et d’amortir les chocs dus aux postures ou au poids de l’utilisateur.
La plupart du temps, une chaise de bureau est utilisée entre 6 et 8 heures par jour. A minima, dans ce cas-là, il vous faut un dossier à contact permanent.
Pour finir, il vous restera à choisir le revêtement du siège de bureau qui vous conviendra le mieux. Certains sont en cuir synthétique, en similicuir, d’autres sont recouverts de tissu. Les sièges sont garnis d’un rembourrage de mousse en polyuréthane de plus ou moins grande densité. De nombreux coloris et des styles variés, du contemporain au scandinave, en passant l’ancien ou le baroque, sont actuellement disponibles. Ils permettent d’assortir votre fauteuil préféré à votre espace de travail.

bureau

Trouver une chaise de bureau confortable, c’est essentiel pour rendre le travail quotidien plus agréable. Qui saurait s’en priver ? Un bon fauteuil de bureau, c’est un peu comme un assistant personnel discret, mais efficace, pour faciliter la vie quotidienne et alléger la fatigue des jours de travail. C’est le collègue avec lequel vous allez passer le plus de temps !